poèmes 2007, Vers libres

Et les larmes nous reviennent

Et les larmes nous reviennent
Les larmes des jours passés
D’où qu’elles viennent
Elles hantent nos rêves amassés
Des larmes désarment
La saveur de nos jours
Et l’oeil s’élève face à l’obscur
Avenir qui gît
De la terre trépassé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s