Suivre au désert

dans ce désert la soif la solitude
montrent à mon coeur ce que c’est que d’aimer
effort de suivre
ce qu’hier me semblait aisé

le silence ne sait plus très bien dire
qui de toi ou de moi se défile
pas plus ne peut mon esprit ressentir
quelle ombre entre nous se faufile

oui la nuit oui la nuit amène
son lot de doutes amers et de plaies
ne sois pas loin non pas loin de mes
peurs qui traînent

et si bien comblent mon âme assoiffée
tes mots mon aimé tes paroles,
je n’en peux plus de mes idoles
réveille-toi étend ton bras ta main me sauver

ce lieu où tu donnes au jour le jour
ton alliance contre l’inquiétude,
sera la terre où tes paroles encore
feront s’éveiller mon amour

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s