Articles

Sans toi

Ombre du coeur de Pise qui trop longtemps pencha
Tant que penchera Pise tant que tu pencheras
Toi qui penches pour moi toi qui penchais déjà
Quand penchait déjà Pise, quand mes yeux et tes bras
Oh quand tout penchait là, dans le ciel vert d’émois

Mon amour je suis là à m’imaginer Pise
Qui toujours me fut prise mais qui pencha je crois
Pour moi, pour mon cœur lourd, si tu comprends ma mise
Erre oh viens là tout bas me redire mes émois

Et les mots même mal, perdent sang, même moi
Je perds mon sens et moi, même sans, même émoi
Qui ai tout misé, tout, vrille et tombe, oh éclats

Je te perds et me perds oh perdue sans et toi
Le nord peut-être, encore, sans toi étoile au mord
Je ne suis plus que toi tant le manque est au corps
Ce que tu fus à moi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s