La Naïveté Féconde – Chapitre 11

Premièrement, parce qu’il y a un début à toute chose, premièrement donc, ils ont commencés à nous inviter pour le goûter. Faut dire que depuis la disparition de Mme Legrand, on n’avait trouvé personne d’assez gentil pour la remplacer. Donc ils nous ont invités, d’abord de manière occasionnelle, puis tous les jours, à prendre chez eux, devant la télé et sur le canapé assis comme des pachas, quelques gâteaux et deux ou trois verres de jus de fruit. Bien sûr, ça ne valait pas les gâteaux à la cannelle. Mais bon. Faut pas non plus tout critiquer sinon on prend plus goût à rien. Bref. Enfin tout ça pour dire que pour les observer nous étions du coup aux anges, puisque contrairement à Mme la Folle, eux ils nous laissaient rentrer chez eux et même, ils l’exigeaient presque. Enfin aux anges c’est beaucoup dire, et ça, depuis le temps que je vous tends des perches, j’espère bien que vous l’avez compris. D’ailleurs même, à mon avis, à ce stade du récit vous devriez déjà avoir plus ou moins saisi vers quoi je vais et ce que je cherche à dire. Et donc, par conséquent, si vous avez déjà compris ça c’est qu’il y a, peut-être, autre chose à chercher… enfin moi je dis ça je dis rien, de toute manière. Poursuivre la lecture « La Naïveté Féconde – Chapitre 11 »